Visionarium ( Discoveryland )

Le "Visionarium" est un cinéma à 360° appelé aussi "Circlorama" ayant pour thème le voyage dans le temps.

Concept:

L'idée de l'attraction de cinéma 360° est venue en tête des Imagineers lorsqu'ils développèrent Discoveryland à Disneyland Paris, le voyage temporel semblait alors être un thème approprié afin de partir à la découverte des visionnaires, qui était l'un des thèmes principaux de Discoveryland à l'époque.

Il fallait développer un scénario cohérent au lieu de mettre à la suite plusieurs séquences d'images. Plusieurs scénarios ont été proposés mais les Imagineers ont retenu l'attraction présentant la démonstration en public du voyage temporel contrôlé par deux robots. Etant donné que l'attraction fut développée pour Disneyland Paris, les acteurs sont tous européen.

Synopsis:

En arrivant dans le "Visionarium", les visiteurs se trouvent dans le laboratoire du robot-inventeur nommé "Timekeeper". "Timekeeper" s'adresse au public et présente sa dernière invention, la "Machine à remonter le temps", il explique que le voyage a certains dangers et que c'est sa collaboratrice nommée "Nine-Eyes" qui partira en première car il a testé sa résistance face à de dures conditions physiques.

Les spectateurs sont emmenés dans une nouvelle salle qui est la salle d'expérimentation et sont tous rassemblés au centre. "Timekeeper" sur sa machine envoie "Nine-Eyes" dans le passé, grâce aux neuf yeux qu'elle possède chacun équipé d'une caméra les images qu'elle envoie sont retransmises à 360° dans la salle.

La première étape du voyage se fait à l'Ere Triassique, "Nine-Eyes" est alors attaquée par un tyrannosaure. Sa solidité la sauve, "Timekeeper" l'envoie directement à une époque étant plus sûre, l'ère glaciaire.

Un bond temporel est effectué en direction du Moyen-âge, "Nine-Eyes" se retrouve dans une bataille entre l'armée écossaise et britannique. Elle est ensuite envoyée jusqu'à la Renaissance, dans cette partie elle croise Mona Lisa se rendant à l'atelier de Léonard de Vinci. Dans cet atelier "Nine-Eyes" et les spectateurs découvrent le tableau de "La Joconde" inachevé et un prototype de la "Machine volante". Leonard de Vinci remarque "Nine-Eyes" mais est loin d'être effrayé il en fait un rapide croquis. "Timekeeper" préfère alors envoyer "Nine-Eyes" en plein XVIIIe siècle lors d'une représentation de Mozart qui est encore enfant devant Louis XV et Madame de Pompadour, encore une fois "Nine-Eyes" est repérée par la cour qui s'empresse vers elle.

"Timekeeper" envoie en urgence "Nine-Eyes" à la fin du XIXe siècle, elle assiste alors en accéléré à la construction de la Tour Eiffel. Une fois les perturbations temporelles terminé elle se retrouve en 1900 devant un pavillon de l'exposition universelle à Paris. Discrètement elle assiste à une conversation entre H.G Wells et Jules Verne présent pour présenter leur vision de l'avenir durant une conférence. Lors de cette conversation Jules Verne critique H.G Wells sur le fait que contrairement à lui, il écrit des romans de science-fiction impossibles ( dont "La Machine à remonter le Temps" ). Les deux hommes se fâchent et se séparent, à ce moment-là, Jules Verne découvre "Nine-Eyes" et surprit l'empoigne afin de mieux l'examiner. "Timekeeper" prend la décision de ramener "Nine-Eyes" à notre époque, le problème est que Jules Verne est lui aussi transporté.

Jules Verne se remet de ce voyage et comprend la situation, il demande à "Timekeeper" de lui permettre de découvrir son futur par rapport à son époque, ce dont il a toujours rêvé. "Timekeeper" est d'abord hésitant mais accepte de faire voyager Jules Verne sous la surveillance de "Nine-Eyes" autour du monde et non temporellement. Pour la première étape une rencontre accidentelle se fait avec un TGV, Jules Verne se retrouve alors sur le nez du train. Un nouveau voyage l'emmène sur la place de l'Etoile à Paris, n'ayant aucune notion du Code de la route Jules Verne traverse un boulevard et manque de provoquer un carambolage. Jules Verne est émerveillé par les voitures et demande s'il peut en conduire une. "Timekeeper" les envoie sur un circuit automobile, Jules Verne remonte le circuit en sens inverse, "Timekeeper" l'envoie ensuite sur un bobsleigh en pleine descente, "Timekeeper" se rend compte du danger qu'il lui fait courir et décide alors qu'un submersible ( sous-marins ) serait plus approprié, il envoie alors Jules Verne et "Nine-Eyes" dans un bathyscaphe d'exploration sous-marine, Jules Verne est alors ému et arrive à réaliser son roman " Vingt Mille Lieues sous les mers".

"Timekeeper" envoie par la suite Jules Verne dans le ciel à bord d'une montgolfière survolant Moscou, mais un couple s'étant marié récemment s'y trouve déjà, étant donnée que Jules Verne connait déjà ce moyen de transport, "Timekeeper" décide de l'envoyer à l'aéroport de Roissy. Lorsque Jules Verne et "Nine-Eyes" sont arrivés à Roissy, le couple a malheureusement été aussi transporté, ils commenceront donc leur lune de miel.

Lorsque Jules Verne aperçoit les avions décollant qu'il appelle dans le film "wagons volants", il supplie "Timekeeper" de lui faire découvrir cette merveille, mais un contretemps se produit quand un bagagiste interpelle Jules Verne qui se fait peu après arrêter par la sécurité. "Nine-Eyes" explique la situation au bagagiste qui tente de faire libérer Jules Verne aidé par les manoeuvres temporelles de "Timekeeper". Jules Verne se retrouve ensuite à bord d'un hélicoptère dans lequel il vit l'expérience du vol en étant au dessus de nombreux paysages européens ( Château de Neuschwanstein en Allemagne, Le Mont-Saint-Michel et Calais ), "Timekeeper" envoie ensuite Jules Verne entre la Terre et la Lune, encore une fois cela lui permet de vivre réellement son voyage imaginé dans le roman "De la Terre à la Lune".

"Timekeeper" considère que le voyage doit s'arrêter là et décide de renvoyer Jules Verne en 1900 juste à temps pour la conférence. Wells aperçoit le retour de Verne avec "Nine-Eyes" et reste abasourdi. "Nine-Eyes" fait ses adieux aux deux grands écrivains et revient dans le présent.

"Timekeeper" propose aux spectateurs de vivre eux-mêmes le voyage dans le temps en allant dans le futur. Une famille est alors désignée et part avec "Nine-Eyes" pour la ville de Paris au XXIIe siècle, ils se retrouvent à bord d'une voiture du futur nommée "Reinastella" qui est capable de voler au-dessus de la ville. La "Machine à remonter le Temps" que H.G Wells avait imaginé dans son livre apparait aux côtés de la "Reinastella" à bord se trouve Jules Verne et H.G Wells arrivant du XIXe siècle qui sont finalement réunis avec tous les autres voyageurs.

Distribution:

Nine-Eyes:
- Voix française: Myriam Boyer
- Voix américaine: Rhea Perlman
- Voix japonaise: Yuki Saitõ
Timekeeper:
- Voix française: Michel Leeb
- Voix américaine: Robin Williams 
- Voix japonaise: George Tokoro
Jules Verne: Michel Piccoli
H.G Wells:
- Acteur: Jeremy Irons
- Voix française: Patrick Bauchau
Léonard de Vinci: Franco Nero
Louis XV: Jean Rochefort
Madame de Pompadour: Nathalie Baye
Agent de piste de Roissy: Gérard Depardieu

Lieux de tournage:

Scène se déroulant dans le présent:

- Paris ( France ) pour la scène sur la place de l'Etoile
- Rouffach ( France, Alsace ) pour la scène avec le TGV
- Roissy ( France ) pour la scène de l'aéroport
- Place Rouge ( Moscou ) pour la scène en montgolfière
- Lyford Cay, île de New Providence ( Bahamas, Antilles ) pour la scène de la plongée sous-marine
- Course Olympique de Bobsleigh à Innsbruck ( Tyrol, Autriche ) pour la descente en bobsleigh
- Knittelfeld ( Styrie, Autriche ) pour la course du Grand Prix Renault 

Vol de Jules Verne en hélicoptère:

- Le Mont-Saint-Michel ( Normandie, France )
- Calais ( Pas-de-Calais, France )
- Château de Neuschwanstein ( Bavière, Allemagne )
- New-York ( Etats-Unis ) cette scène a été utiliser uniquement pour la version du Magic Kingdom

Scène se déroulant dans le passé:

- Château de Chantilly ( France ) pour la scène du concerto de Mozart
- Château Orsini-Odescalchi (Bracciano, Italie ) pour l'atelier de Léonard de Vinci 
- Château d'Alnwick ( Comté du Northumberland, Angleterre ) pour la bataille entre les anglais et écossais
- Palmenhaus, Château de Schönbrunn ( Vienne, Autriche ) pour la scène de l'Exposition Universelle

Les attractions:

Disneyland Paris

L'attraction était en rapport avec le thème de "Discoveryland", elle fut ouverte en 1992 et était l'une des attractions les plus populaires du parc.

Elle était au départ une attraction unique des parcs Disney, son thème le voyage dans le temps à la rencontre des grands visionnaires de l'histoire était la base de "Discoveryland". L'attraction était accompagnée:

- De la boutique "Constellations" qui exposait des modèles réduits ainsi que des machines ressemblant à celles de Léonard de Vinci.

- Du "Café des Visionnaires" qui présentait une fresque de Jules Verne et de ses oeuvres.

La toute première salle où les visiteurs entraient était une salle peu éclairée ayant sur des étagères ou au plafond de nombreux objets artificiels représentant les progrès humains à travers l'histoire:

- La "Machine volante" de Léonard de Vinci
- La première montgolfière
- Un modèle du Nautilus

Lorsque le robot "Timekeeper" s'adressait aux spectateurs qui se trouvaient dans cette salle il le faisait par l'intermédiaire d'un écran.

Peu après l'ouverture de l'attraction elle fut reproduite dans d'autre parcs ( Magic Kingdom et Tokyo Disneyland ). Après 12 ans d'ouverture l'attraction n'était plus aussi populaire qu'à l'époque, elle fut remplacer par "Buzz Lightyear's Laser Blast".

Ouverture: 12 avril 1992 avec le parc
Fermeture: 5 septembre 2004
Partenaire: Renault
Durée: 20 minutes
Audio-animatronics: 2
Attraction suivante:
- Buzz Lightyear's Laser Blast ouverte le 8 avril 2006

Tokyo Disneyland

L'attraction fut ouverte en 1993 et reste très proche de la version européenne. Elle possède malgré tout un aspect plus futuriste, l'attraction fut fermée en 2002 pour laisser place à "Buzz Lightyear's Astro Blasters".

Ouverture: 15 avril 1993
Fermeture: septembre 2002
Durée: 19 minutes
Audio-animatronics: 2
Attraction suivante: Buzz Lightyear's Astro Blasters ouvert le 15 avril 2004

Magic Kingdom

L'attraction fut ouverte en novembre 1994 dans le théâtre de "Circle-Vision" où se déroulait déjà quelques spectacles de type cinéma à 360°. Elle fut d'abord nommée "Transportarium" jusqu'en 1995 puis elle prit le nom de "The Timekeeper" par la suite. L'attraction diffère de la version de Disneyland Paris.

Elle possède un aspect futuriste qui est en accord avec celui de "Tomorrowland". "Nine-Eyes" effectue l'introduction dans la première salle contrairement à la version française où "Timekeeper" effectuait cette introduction.

Le film fut légèrement modifié, les scènes de Moscou et l'aéroport de Roissy furent enlever. Lorsque Jules Verne survole différents paysages, le paysage de New-York a été ajouté. La musique est semblable à celle de Disneyland Paris mais une nouvelle orchestration plus futuriste fut ajoutée.

L'attraction perdit, comme les versions européennes et japonaises, du succès et fut fermée en février 2006. Le film possédait un aspect dépassé, elle avait dans les scènes de New-York des images du "World Trade Center" avant qu'il soit détruit.

L'attraction fut fermée et remplacée par "Monsters, Inc. Laugh Floor" qui est une attraction n'ayant pas nécessité le démantèlement du "Circle-Vision" qui est juste désactivé.

Ouverture: 21 novembre 1994
Ouverture saisonnière: à partir du 29 avril 2001
Fermeture: 26 février 2006
Durée: 19 minutes
Audio-animatronics: 2
Attractions suivantes: Monsters, Inc. Laugh Floor depuis le 2 avril 2007 

Divers:

- Parmi les scénarios proposés, une proposition fut faite comme quoi un enfant serait emporté dans l'histoire sous le contrôle d'un ordinateur intelligent à la rencontre des grands penseurs.

- Le film de l'attraction est nommé officiellement "From Time to Time" signifiant en français "Un Voyage dans le Temps".

- A Disneyland Paris, l'attraction "Buzz Lightyear's Laser Blast" rend hommage à l'attraction car elle met discrètement en scène "Nine-Eyes" dans la scène de l'attaque des robots dans l'espace.

- Les scènes se déroulant dans le passé ont montré quelques difficultés pour le tournage car il fallait trouver un lieu où il n'y avait aucun anachronisme à la ronde.

- Pour le tournage à Chantilly de nombreuses chandelles ont été utilisé, en cas d'incendie des pompiers se trouvaient sur place, il s'agissait des courtisans qui participaient au bal.

- L'attraction de Paris était sponsorisé par Renault, elle avait donc quelques différences:

  • Lors du pré-show, un film sur l'historique de Renault
  • La scène se déroulant lors du grand prix Renault sur le circuit de course
  • Les apparitions lors de la scène finale dans le futur de la voiture "Reinastella" qui a été conçu par cette société
  • Devant la façade de l'attraction

- La musique fut conçue par "Bruce Broughton", qui a fait deux orchestrations semblables:

  • La version de Paris, Tokyo ayant des accents rétro-futuristes
  • La version d'Orlando qui possèdent un supplément futuriste

- Il est encore possible d'entendre la musique à Disneyland Paris, à la station de Discoveryland, dans le hall du "Disneyland Hotel" ainsi qu'aux alentours d'Astro Orbitor à Disneyland.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site